En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies [ou traceurs] destinés à mesurer son audience. Pour en savoir plus et modifier ce choix @@click@@.
Informatique institutionnelle

Un panorama technologique assez large

Mis à jour le 12/12/2017

Le GIE AGORA utilise un panorama technologique assez large : des technologies traditionnelles telles que cobol, java, jEE et les framework associés..., jusqu'à des technologies plus novatrices telles que les moteurs de règles ODM (utilisé sur les projets de refonte de la tarification maladie et la liquidation vieillesse ) et des technologies web très récentes pour le RIA (Rich Internet Application) et le RWD (Responsive Web Design).

Les nouvelles technologies sont introduites au fil des exigences de plus en plus fortes sur le Système d'Information : plus de richesse fonctionnelle, de capacité à faire évoluer rapidement le SI, de disponibilité ou de robustesse.

Pour le développement front end, c'est Angular 4 qui a été choisi début 2017. Bien que relativement jeune, cette technologie répond aux enjeux de l'institution notamment au niveau de sa richesse fonctionnelle et à la rapidité pour les mettre en œuvre. Un grand programme de rénovation de plusieurs  téléservice extranet est lancé pour les rendre responsives (compatibles multi-device tels que smartphones, tablettes en plus du traditionnel PC).

Pour le back end, les technologies sont plus classiques sur les architectures orientées services (SOA) avec  des serveurs java JEE, un socle propriétaire Java G2 basé sur Jboss, Spring, Hibernate, CXF, Spring Batch, Maven, etc… ainsi qu'un broker de message, le MOM, basé sur HornetQ qui sert de relais de communication avec une organisation en différentes zones : intranet, extranet,...

La migration vers java 8 du socle G2 est amorcée. C'est un gros changement au niveau du langage qui entraîne une mise jour conséquente de toute la stack logicielle pour basculer vers les versions les plus à jour des framework Java. L'équipe socle technique travaille sur ce projet pour que les développeurs des équipes métiers puissent faire les développements en java 8 dès 2018.

Le socle G2 permet de développer des IHM (en mode page), des services (locaux et distants), des traitements au fil de l'eau (via usage du MOM) et des Traitements de Masse Java (TMJ) pour tous les traitements de type batch.

Pour optimiser l'offre de services en ligne de la MSA, nos IHM doivent être attractives et productives. Nous utilisons fréquemment les termes de RIA (Rich Internet Application) et de RWD (Responsive Web Design).  Ces technologies sont utilisées notamment sur le projet de Portail Numérique des Droits Sociaux (cf http://mesdroitssociaux.gouv.fr/) réalisé par la MSA et lancé en mars 2017, ainsi que sur sur le projet de Mémo santé, prochainement en production. Cette richesse de l'expérience utilisateur est le standard pour la réalisation de services à destination de nos adhérents. La bascule actuellement en production en RWD en novembre 2017 de notre portail Liferay (http://www.msa.fr) en est un autre exemple

Du point de vue de la surveillance et de l'analyse de donnée, nous utilisons depuis plusieurs années les outils d'APM (Application Performance Monitoring) de Dynatrace et nous lancons en 2017 nos premiers cas d'usage du big data sur des données de production. Le Big Data est un axe fort d'amélioration de l'analyse des données et nous avons constitué une plateforme composée des principaux outils du marché que sont la collection d'outils Hadoop et ElasticStack.

Une étude est également  lancée pour définir ce que devra être notre usine logicielle en 2020 avec pour cible l'amélioration de l'industrialisation de nos déploiements, le continuous delivery,… mais aussi le DEVops...